YPREMA – MORONI


Année 2013/2014 – Année 2015


La démarche entamée en octobre de 2012 s’inscrit dans la volonté de valoriser et de communiquer sur le développement durable. Le rucher est composé de 3 ruches Dadant 10 cadres. Les abeilles sont de race Buckfast, reines  2012.

La localisation
L’implantation se situe dans l’entreprise. L’environnement est très intéressant au plan apicole, de grands espaces non cultivés à proximité avec une zone boisée, de l’eau et une zone urbaine.

On peut voir sur le plan les 3 zones de butinage, rayons de 1 km,2 kms et 3 kms.

zone-butinage-yprema1<Clic pour agrandir>


L’installation des ruches.

L’hiver s’est éternisé. Il a fallu attendre 25 avril 2013 pour pouvoir mettre les ruches en place par une magnifique matinée ensoleillée.
Les abeilles sont restées très calmes. Les premières éclaireuses sont parties à la recherche de l’eau et des ressources méllifères dès l’ouverture de la grille d’entrée.

Esther Moroni et Sébastien Antonio

13-04-25-installation-ruches-3

La mise en place des 3 ruches

13-04-25-installation-ruches-1

 Un couvain déjà bien étendu.

13-04-25-installation-ruches-2


mai – Contrôle du rucher

La première ruche déjà forte déborde d’abeilles, je mets une seconde hausse. La première hausse est déjà bienn remplie mais les cellules ne sont encore totalement operculées. Il faut encore attendre. Difficile de savoir avec la météo toujours aussi défavorable.

La seconde ruche: La hausse n’est pas très remplie. Y a t’il eu un essaimage? c’est possible.

La troisième ruche: Entre les 2 autres. Il y a une bonne activité mais je ne mets pas de seconde hausse.  

Le lendemain !
 Quelques rayons de soleil entre des averses de grêle et de pluie. Je me demande si la ruche forte ne serait pas tentée par un essaimage. Je décide d’aller au rucher.
Là, 1/2 surprise. Il y a effectivement eu essaimage sur le premier petit arbre près du rucher. L’essaim suspendu à l’arbre n’est pas très grand mais il y a un gros paquet d’abeilles par terre, la grêle les a abattues dans l’herbe. je récupère l’essaim dans l’arbre et avec une balayette, j’essaie de sauver un maximum d’abeilles au sol. Elles semblent inertes et nombre d’entre elles sont mortes. Je mets le tout dans une ruchette.  On verra ce que cela donnera.

juin – Je viens avec 3 hausses vides pour chaque ruche, mais déception – Le stock de miel a plutôt baissé par rapport à ma visite précédente. La première ruche qui était dynamique montre une activité moyenne, la récolte d’une hausse est possible, cela est prévu la semaine prochaine. Par contre, j’ai vérifié chaque cadre de corps: pas de couvain. C’est alarmant, soit la reine est partie se faire féconder, soit il n’y a plus de reine. Tout devra être à nouveau contrôlé. Je retire 4 cellules de reine.
Ruche 2 – Pas de récolte prévue, rien dans la hausse. Le couvain est très clairsemé, je retire 7 cellules de reine.

Ruche 3 – pas de miel dans la hausse, l’activité est faible. le retire aussi 7 cellules de reine.

Globalement c’est très décevant. La météo, froide, pluvieuse…a totalement désorganisé les ruches. Les 3 ont essaimé. Tout devra être contrôlé dans une semaine.

– fin juin –  Essaimage. Il a probablement eu lieu le dimanche. Arrivé sur place vers 8h30, il pleuvine, les abeilles sont serrées les unes contre les autres, celles du dessus sont bien mouillées. Elles sont très calmes, aucune difficulté pour les récupérer. Quelle ruche?
<clic pour agrandir les images>

 13-06-24-1essaimage 13-06-24-essaimage-2 13-06-24-essaimage-3

– Fin juin – Contrôle des ruches avec Esther Moroni . Les 2 premières sont faibles, surtout celle du milieu ou il y a moins d’abeilles. C’est elle qui a dû essaimer, et pas de couvain. La 3ème de droite est en pleine forme, 4 cadres de jeune couvain. Je retire plusieurs cellules de reine.

13-06-26-visite1

13-06-26-visite2

13-06-26-visite3
Remise des premiers pots de miel.

13-06-26-miel

 


2 réponses à YPREMA – MORONI

  1. JOURDAN Dimitri dit :

    Une initiative remarquable qui illustre bien les valeurs défendues par les femmes et les hommes du GIE YPREMA/MORONI aux côtés des représentants de Reims Métropole : » Concilier l’Industrie et L’Environnement durablement ». BRAVO– CHAMPAGNE .

    • admin dit :

      Bonjour,
      Effectivement cette démarche est exemplaire, motivante et pleine d’optimisme. Et quel message pour les employés et partenaires !
      André Claude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *