La ruche d’Amel


Marraine d’une ruche 2020

La ruche se trouve au fond d’un jardin fleuri où poussent plus de 800 variétés mellifères. Les abeilles sont de race locale, la ruche est qualifiée de ruche écologique car ce sont les abeilles elles-mêmes qui construisent les rayons.

Vue du jardin cet été

La reine est de cette année. Cet été les abeilles ont construit les rayons dans l’élément bas de la ruche que l’on appelle le corps.
Sur ces cadres couverts de cellules, la reine  peut pondre en été entre 1000 et 1500 oeufs par jour. Autour de ce couvain, les abeilles ouvrières stockent du pollen qu’elles ramènent dans leurs pattes arrières. Puis autour des cellules remplies de pollen, elles stockent le miel en prévision de l’hiver.

Nous sommes en décembre, les abeilles ne sortent pratiquement plus. La température extérieure de ce matin n’est pas très élevée, 2 degrés. La récolte étant faite ayant faite en septembre, la ruche est ainsi prête à passer l’hiver . Il faudra que je vérifie au cours de la période froide si elles ont encore assez de réserve en miel, sinon il faudra que je les nourrisse.

Le corps de la ruche leur est totalement réservé. Au dessus, il y a, en été, une hausse. Les abeilles ont au fil des jours rempli cette hausse de nectar, lequel est devenu du miel. C’est ce miel qui a été récolté et que vous pouvez maintenant déguster.

Cette ruche a été décorée par un artiste local.

Vue de côté

Les abeilles dans la ruche cet été

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.