Implantation du rucher


/ Introduction / Implanter son rucher / Structure de la ruche / S’équiper / Fonctionnement de la ruche / La belle saison / La récolte / La fin de saison /


La mise en place de la ruche est importante car il est difficile de la déplacer à tout moment. Son implantation doit répondre aux conditions de votre terrain et à la réglementation.

Votre terrain :

Prévoyez un endroit qui soit un peu abrité en évitant de mettre la ruche en plein vent. Il est important d’avoir une arrivée vers l’entrée de la ruche qui soit bien dégagée. Evitez de mettre cette entrée en direction d’un passage fréquenté. Les abeilles font de nombreux allers-retours dans la journée.
La ruche doit reposer sur une surface plane, solide. Compte tenu de son poids prévoir un sol en dur.
Les abeilles boivent régulièrement pendant la belle saison. Il serait intéressant d’avoir un point d’eau. Cela peut être une mare ou simplement une grande bassine d’eau proche de la ruche. On y met des éléments flottants pour éviter qu’elles ne se noient.
Attention aux animaux domestiques, les chiens en particulier qui peuvent venir sur la ruche…et se faire piquer

L’environnement

Il va conditionner en grande partie la bonne santé des abeilles et la récolte de votre ruche. Plus l’environnement est fleuri et riche en ressources mellifères tout au long des saisons, plus la ruche sera dynamique. Les abeilles butinent en premier les fleurs qui se trouvent à proximité. Sachant qu’elles peuvent voler jusqu’à 3 kms pour trouver les ressources nécessaires, elles iront plus loin, mais consommeront plus d’énergie.
Les traitements biocides sont à bannir surtout à proximité, car même si les abeilles ne vont pas directement sur les cultures traités, les pluies vont laver ces cultures et les abeilles iront boire l’eau qui a été souillée.

La réglementation

De fait vous devenez apiculteur amateur sachant que vous ne vendrez pas votre miel. Il y a toutefois un certain nombre de points à connaître en matière de réglementation.

Votre objectif avec votre éco-ruche n’est pas de produire du miel pour le commercialiser mais pour votre autoconsommation.

L’implantation : les distances
(Elle est propre à chaque département)

– 100 mètres d’établissements à usage collectif (école, hôpitaux, gare …)
– 20 mètres d’une voie publique. (5 m dans la marne)
– 20 mètres de toute propriété privé ouverte (5 m dans la marne)  ou s’il y a une haie , mur, une cloison, un claustra , de 2 m de haut et de 2 m de part et d’autre des ruches,  les ruches peuvent se trouver en limite de propriété. (voir le dessin)
Chaque commune peut aussi avoir dans certains cas des dispositions spécifiques.
NB: il n’y a pas nécessité de demander une autorisation à la mairie…de manière plus simple, vous pouvez simplement prévenir vos voisins.

Le statut : Apiculteur amateur

Obtenir un numéro NAPI (numéro d’apiculteur)
Cela est gratuit, il a pour objectif de recenser le nombre et l’implantation des ruches en France.

Vous obtiendrez ce nouveau numéro de façon immédiate en réalisant la déclaration de ruches en ligne sur le site http://mesdemarches.agriculture.gouv.fr

La responsabilité civile
Au regard de la loi, vous êtes pleinement responsable des dégâts éventuels causés par vos abeilles.
Vous pouvez à cet égard informer votre assureur mais normalement c’est compris dans votre assurance.

L’article 1385 du Code civil nous dit ceci:

« Le propriétaire d’un animal ou celui qui s’en sert, pendant qu’il est sous son usage, est responsable du dommage que l’animal a causé, soit que l’animal fut sous sa garde, soit qu’il fut égaré ou échappé ».

Relevant du contrat de responsabilité civile, il n’y a pas de clause particulière à ajouter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.