Les abeilles sauvages et autres butineurs


/ Abeilles et autres butineurs / Classification simplifiée des insectes butineurs / Hôtel à insectes /


On ne peut pas parler d’abeilles et d’apiculture sans s’intéresser aux abeilles sauvages et aux butineurs.
En effet, l’on sait que les abeilles domestiques et sauvages contribuent à la pollinisation de 80 % des espèces de plantes à fleurs.

Une étude anglaise a d’ailleurs montré que les abeilles sauvages et bourdons participaient pour les 2/3 à la pollinisation , en particulier dans les périodes prolongées de mauvais temps. Ils sont d’ailleurs plus efficaces pour la pollinisation des cerisiers et du colza.

A l’inverse des abeilles domestiques qui sont installées dans des ruches mises en place par l’apiculteur, les abeilles sauvages sont livrées à elles-mêmes. Elles doivent donc trouver des sites favorables pour nidifier.

Les abeilles sauvages ou abeilles solitaires 

Les osmies : On dénombre une dizaine d’espèces d’osmies en France. Elles nidifient dans des petites galeries où les trous sont de 8 à 10 mm, dans des coquilles vides d’escargots et d’autres ont des petits nids souterrains.

Les autres megachilidés :

  • les abeilles tapissières : mangeuses de feuilles
  • Les abeilles maçonnes
  • Les abeilles charpentières
  • Les abeilles cotonnières
  • Les abeilles résine
  • Les abeilles coucou
  • Les abeilles de la sueur
  • Les abeilles cellophane

Les commentaires sont fermés.