Conduire son rucher


Les activités au cours des 4 saisons

Le printemps: C’est une période très importante. Elle va préfigurer ce qui va se passer par la suite. Selon la météo, les abeilles d’hiver commencent à sortir de la ruche. La reine se remet à pondre. Il faut veiller à ce qu’il y ait assez de pollen pour le couvain. On peut nourrir avec un peu de sirop.

Il faudra vérifier l’hygiène de la ruche (varroa, loque…).

Il faut préparer les hausses car les abeilles vont butiner de plus en plus, il faudra donc leur donner de l’espace pour qu’elles puissent stocker pollen et nectar et que la reine puisse trouver la place pour pondre. Si Mai, c’est le mois de l’essaimage, c’est aussi la possibilité de faire une première récolte de printemps.

L’été: Les floraisons se poursuivent. Les ruches atteignent leur population maximale, qui peut aller jusqu’à 50 000 à 60 000 abeilles. En fin d’été, il va falloir procéder à la grande récolte de saison et s’occuper des ruches pour qu’elles puissent aborder l’hiver dans les meilleures conditions.

L’automne: Les colonies se préparent à traverser l’hiver. Les températures descendent. Le traitement anti-varroa doit être terminé. Il faut vérifier les réserves pour que les abeilles puissent passer l’hiver. Si une ruche est trop juste, après la récolte, on peut lui apporter un nourrissement de complément avec un sirop liquide(glucose) proche du miel.

L’hiver: Les abeilles vivent au ralenti. Elles restent regroupées dans la ruche pour se maintenir au chaud. La reine ne pond plus. Il n’y a pas de travaux précis à effectuer dans les ruches, sauf si les abeilles manquent de nourriture. On met si nécessaire, un pain de Candi au dessus des cadres, avec une hausse vide au dessus ou avec un nourrisseur retourné.

On peut aussi au cours de cette période, préparer les hausses, cadres, repeindre des corps de ruche.

Un excellent livre: « L’apiculture mois par mois » de Jean Riondet. Edi.Ulmer. 

Les commentaires sont fermés.