Les types de ruches


Il existe différents types de ruches, selon les époques et selon les lieux. Il n’y a donc pas, sur un plan général une ruche meilleure qu’une autre. Cela dépend de l’endroit,  du pays où l’on vit, du climat, de ce que l’on souhaite faire.


On distinguent toutefois 2 grandes catégories: Les ruches à cadres (plus récentes et modernes) et les ruches traditionnelles sans cadres.

 Structure des ruches à cadres

Organisation de la ruche

 

De manière générale, la ruche est composée de plusieurs parties: le plancher, le corps, la hausse et le toit. Les dimensions des différentes ruches sont très précises, au millimètre près.

Les ruches les plus courantes en France, sont les ruches Dadant, Langstroth, et Voirnot.

Les ruches verticales à cadres:
– Ruche Aumônière
– Ruche Dadant
– Ruche Voirnot
– Ruche Langstroth
– Ruche Layens
– Ruche Nationale (GB)
 – Ruche WBC
– Ruche Tonelli

Les ruches traditionnelles sans cadres:
– Ruche Warré dite ruche écologique
– Ruche keynianne TBH
– Ruche tanzanienne TBH
– Ruche tronc
– Ruche paille

Un site très intéressant d’un passionné de ruches traditionnelles sans cadres :
La Ruche Naturelle
de Pierre Javaudin

Les autres ruches particulières:
– Ruche gratte-ciel 


Il y a aussi les ruches Lucitana (portugal), Oksman (Argentine), Smith (Ecosse), CDB ‘Congested Districts Board’ (Irlande), Duvauchelle, Jarry, Congres, Zanders (Allemagne), les ruches slovènes ……

Ci-dessous un petit rucher traditionnel composé de 4 ruches paille dans la région parisienne en 2011. La récolte de miel est peu importante mais suffit ici à une petite famille. Le miel récupéré se trouve dans le petit chapeau supérieur où les abeilles ont construit des rayons naturels. Ces rayons sont récupérés. Elles doivent donc rebâtir à chaque fois les cellules.


Voir les ruches d’ici et d’ailleurs, des villes et des campagnes, d’hier et d’aujourd’hui

Les commentaires sont fermés.