L’année 2014


20


Le printemps 2014

16 mai  – Récolte de printemps

l ère petite récolte –  Les ruches sont en bonne santé au regard de leur dynamisme . Les cadres sont construits dans les hausses. Certains sont pleins. Il est donc possible de les prendre. Globalement les 3 ruches ont donné une petite récolte de printemps d’environ 20 kg.

DSC_2726

DSC_2725  DSC_2724

DSC_2722

DSC_2723


6 juin 2014 – Visite des ruches. 

Elles ont été déplacées d’une vingtaine de mètres. Cela a complètement désorganisé les ruches. Les déplacements doivent se faire , soit à plus de 3 kms pour que les abeilles reprogramment leur « GPS » ou de manière progressive de 20 cm en 20 cm par jour.

Aujourd’hui la situation est la suivante, la ruche de droite est très faible, peu d’abeilles dans la hausse mais les cadres de corps sont remplis.

La ruche centrale est très forte, j’ai dû remettre une seconde hausse depuis la récolte de printemps. Il y a eu ce que l’on appelle « une dérive« . Les abeilles se savent plus où est leur ruche. Elles peuvent avoir été acceptées ou tuées dans la ruche hôte.

La ruche de gauche est bourdonneuse, c’est-à-dire, qu’il n’y a plus de reine, elle est morte…Ceci n’est pas dû au déplacement de la ruche. Je n’ai pas d’explication précise. Les abeilles ouvrières n’ont pas pu élever une nouvelle reine avec des larves de moins de 3 jours, elle est donc morte depuis un moment.
Pour recréer une nouvelle reine j’ai ajouté un cadre de couvain de la ruche centrale en espérant que les ouvrières vont élever une cellule de reine. Il faut 16 jours pour obtenir une reine puis 8 jours pour qu’elle soit fécondée. Cela retarde donc au mieux la naissance des ouvrières d’un mois.


L’été 2014

21 juin – Contrôle des ruches

Après contrôle le 13 juin, il n’y avait toujours pas de ponte de cellule royale, malgré le cadre de couvain. J’ai donc rapporté un nouvel essaim le 16 juin. Pour éliminer les ouvrières pondeuses de la ruche bourdonneuse, je suis allé secouer tous les cadres avec les abeilles à une dizaine de mètres de la ruche. Les butineuses sont revenues à la ruche et se sont intégrées au nouvel essaim.

Le contrôle du 21 juin m’a permis de constater que cette ruche était bien repartie. Il y a de la ponte.

Les 2 autres ruches continuent à progresser normalement, surtout la ruche centrale. Dommage que la jachère ne soit toujours pas fleurie, cela dynamiserait la récolte.


 17 juillet – Première petite récolte d’été

La ruche de gauche qui était en difficulté, redémarre. Il y a du couvain. Peut-être donnera-‘elle du miel cette année? A voir

La ruche de droite évolue bien, mais la hausse n’était pas pleine. j’espère une récolte en août.

La ruche centrale, très dynamique, m’a permis de récolter 2 hausses. Elle devrait continuer dans cette voie.

premières-fleurs

hausse

ruche

abeilles

Une certaine animation après la récolte.


04 septembre – dernière récolte d’été

Les 3 ruches sont actives. En terme de récolte,  les ruches centrale et à droite ont donné une petite hausse. Celle de gauche dont l’essaim a été remplacé suite au déplacement a simplement ramené du miel dans le corps pour l’hiver. Globalement c’est assez satisfaisant, sachant que les ruches ont été installées tardivement et qu’elles ont été déplacées. La zone mellifère et fleurie autour est absolument magnifique.

rucher1

rucher2

rucher4

Une réponse à L’année 2014

  1. Thomas Manuela dit :

    Nous avons eu la chance de goûter la toute première récolte des ruches de l’écopôle à l’occasion d’un sympathique petit déjeuner entre collègues. Nous nous sommes délectés de ce doux nectar… Merci à André-Claude et merci à nos « colocataires », les abeilles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *