Le pollen


/ Le pollen / La gelée royale / La propolisLa cire d’abeilleLe venin d’abeille /


Comment l’abeille prépare le pollen ?

Elle le récolte sur les fleurs entomorphiles (fleurs que les abeilles butinent par opposition aux fleurs anémophiles que le vent disperse) pour en retirer les protéines ou certains lipides. Elle gonfle à l’aide de ses sécrétions les grains de pollen d’eau sucrée qui libèrent alors des nutriments: protéines, lipides, minéraux, vitamines, antioxydants…
En cas de disette entomorphile , l’abeille peut butiner fleurs anémophiles (fin d’hiver ou été) dont certains pollens sont allergisants (bouleau, frêne, armoise, ambroisie…).

L’idéal pour éviter cet inconvénient avec les personnes allergiques, il est préférable de récolter le pollen dans la seconde partie du printemps, là où les fleurs entomorphiles sont très nombreuses.

Les bienfaits du pollen.

pollenLe système imunitaire concentre 60 à 70 % des cellules immunitaires autour de nos intestins qui présente une surface d’échange de 300 m2 (contre 2 m2 pour la peau). Le tube digestif est le lieu principal où le système imunitaire développe soit une tolérance à l’égard des aliments ou des substances inoffensives, soit des moyens de lutte contre les microbes dangereux. La défense s’organise autour d’un triptyque: la flore bactérienne, la muqueuse intestinale et le système immunitaire.

Le renforcement de la flore bactérienne par les probiotiques, contenus en particulier dans le pollen frais, contribue à augmenter l’effet barrière.

Ainsi la prise de pollen frais possédant des propriétés antibactériennes, antifongiques ou antivirales aidera le système immunitaire., sous réserve de ne pas être allergique.

Source: Abeilles et Fleurs n° 760 – mai 2014

 En échange du nectar donné par la plante l’abeille transporte le pollen de fleur en fleur. C’est la pollinisation. Mais au passage elles gardent une partie de ce pollen pour leurs propres besoins alimentaires.

En butinant les abeilles se retrouvent involontairement saupoudrées de grains de pollen. En passant de fleur en fleur elles vont disséminer ce pollen. Mais elles vont aussi soigneusement se peigner, d’avant en arrière, et agréger les grains en pelotes. Ces pelotes peuvent atteindre 2 à 3 mm de diamètre et peser 25mg. Ces pelotes sont stockées sur les corbeilles prévues à cet effet et situées sur la paire de pattes arrières.

De retour à la ruche, comme pour le nectar, les butineuses confient leur chargement à des abeilles plus jeunes qui vont aller stocker les pelotes de pollen dans des alvéoles situées autour du couvain. L’abeille tasse avec sa tête les pelotes au fond de l’alvéole. Contrairement au miel ces cellules à pollen ne sont jamais operculées.

Une fois stocké dans les alvéoles le pollen va subir deux fermentations lactiques. Le pollen est l’unique source de protéines de l’abeille. Il servira ensuite à faire de  la gelée royale pour nourrir la reine et élever le couvain (pendant les 3 premiers jours) . Sans pollen, la reine s’arrête de pondre. Une colonie consomme entre 35 et 40 kg de pollen par an.

Le pollen peut être récolté sur une ruche grâce aux trappes à pollen.

Il constitue un stimulant fonctionnel naturel. Il est indiqué dans les états de fatigue, de problèmes gastro-entérologiques et génito-urinaires (voir rubrique apithérapie)

Comment déguster le pollen?  On peut le manger frais ou deshydraté.

Frais: Aussitôt récolté, le pollen est congelé. On le déguste ensuite directement du congélateur et on le remet au congélateur. Même si on le ressort, on peut le recongeler sans problème. C’est le seul produit  qui permette cette alternance de gel et dégel. Les risques liés au phénomène congélation décongélation sont inexistants car les pelotes de pollen ne renferment aucune flore bactérienne pathogène. D’autre part, les grains de pollen sont des cellules à très faible teneur en eau (environ 8%). Cette teneur en eau n’est pas suffisante pour éclater les cellules lors de la congélation et au dégel, il n’y a ni écoulement de jus, ni d’oxydation rapide due à la détérioration des membranes.

Déshydraté: il se conserve alors à température ambiante et se consomme de la même manière que le pollen frais.

Couleur et origine des pollens selon les saisons

(Source: L’abeille Tarn et Garonnaise)

pollens

4 réponses à Le pollen

  1. Sylvaine Triomphe dit :

    Bonjour,

    Pourrais- je connaître le prix de la gelée royale pure et du pollen en grains, merci.
    Cordialement.

  2. Aktas dit :

    Bonjour pour le pollen deshydraté

    il faut compter entre 15 et 20 euros pour 500 grammes .
    pollen frais entre 20 et 30 euros pour 500 grammes.

    Pour la gelée royale sa peu varié entre 18 et 30 euros pour 10 grammes. .

  3. Claudine Jarrousse dit :

    Bonjour monsieur Percie du Sert
    Je suis en train de lire votre livre et j’aimerais acheter de vos pollens, mais je ne vois pas de boutique en ligne sur votre site « au bon miel » comment faire pour en acheter.
    Merci pour votre livre et votre réponse.
    Bien cordialement
    Claudine Jarrousse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *