Lexique apicole – S


A – B – C – D – E – F – G – H – I – J – K – L– M – N – O – P – Q – R – S – T – U – V – W – X – Y – Z


Voir aussi le lexique botanique


Sacciforme, se dit du couvain dont les opercules sont affaissées, convexes, notamment lorsque la colonies est affectée par la loque americaine

Sédentaire, Rucher restant au même emplacement toute l’année (par opposition à un rucher pastoral)

Sépale: partie de l’enveloppe externe de la fleur, le plus souvent feuillus et verts, disposés en verticille sous les sépales

Sirop de nourissement, Substance liquide constituée d’eau et de sucre (50/50 ou 60/40), afin de stimuler la ponte.

SNA, Syndicat National d’Apiculture, Il fédère les syndicats apicoles départementaux.

Soleil d’artifice, premier vol de repérage qui se fait devant la ruche (en groupe)

Spermathèque, organe « de la reine » permettant le stockage de la semence mâle (les spermatozoïdes) accumulés lors de la fécondation en vol unique de plusieurs mâles.

SPMF, Syndicat des Producteurs de Miel de France

Starter, il s’agit de la colonie éleveuse dans le processus d’élevage de reines. Les cellules royales sont amorcées par cette colonie éleveuse. l’objectif est d’élever un nombre important de reines.

Station d’accouplement, Terme utilisé pour désigner une zone géographique sur laquelle il n’y a qu’une seule race d’abeilles (noire par exemple) ou tout au moins en quasi totalité. L’apiculteur ramène des nuclei exempts de mâles, les reines effectuent alors sur cette zone leur vol nuptial et la race est ainsi conservée.

Station de fécondation, Terme impropre qui désigne une station d’accouplement, car ce sont les oeufs qui peuvent être fécondés et non la reine.

Stigmate : partie terminale collante du pistil, recevant le pollen

Stipule : petit organe feuillu à la base des pétioles le pollen

Style : partie allongée d’un ovaire portant un stigmate

Syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles ou CCD pour l’expression anglaise « Colony Collapse Disorder ») est le nom donné à un phénomène  de disparition des abeilles. Ce phénomène dont l’ampleur devient épidémique reste inexpliqué. trois études importantes indiquent que les insecticides néonicotinoïde  produite par plusieurs laboratoires est à l’origine de ce syndrome.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *