Lexique apicole – E


A – B – C – D – E – F – G – H – I – J – K – L– M – N – O – P – Q – R – S – T – U – V – W – X – Y – Z


Voir aussi le lexique botanique


Eclaireuse,  certaines abeilles prospectent à l’extérieure de la ruche en suivant des trajets aléatoires, à la recherche de nouvelles sources de nectar, de pollen d’eau de propolis ou d’un nouveau gîte dans le cas d’un essaimage. Elles ne suivent pas de chemins précis indiqués par les danses en huit qui orientent les butineuses chargées de la récolte.

Effondrement, le Syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles ou CCD (pour l’expression anglaise « Colony Collapse Disorder ») est le nom donné à un phénomène d’abord appelé « syndrome de disparition des abeilles » ou également « Fall-Dwindle Disease » (maladie du déclin automnal des abeilles). Ce phénomène touche les abeilles et par contre-coup la production apicole dans une grande partie du monde. Il touche peut-être aussi des abeilles sauvages.
Les apiculteurs trouvent de plus en plus souvent leurs ruches subitement vidées de presque toutes leurs abeilles. Aux États-Unis, près de 25 % du cheptel aurait disparu l’hiver 2006-2007. De nombreux pays européens sont touchés depuis le début des années 2000. Les pertes peuvent atteindre, localement, jusqu’à 90 % des colonies.
Ce phénomène dont l’ampleur devient épidémique reste inexpliqué. Les études en cours ne permettent à ce jour que de supposer une synergie entre plusieurs causes.
Ce syndrome est jugé très préoccupant par les apiculteurs, mais aussi par de nombreux écologues, économistes et experts en raison de l’importance économique et écologique de l’abeille en tant que pollinisatrice. L’abeille est généralement considérée comme une « sentinelle » bioindicatrice de l’état de l’environnement, en raison de sa présence presque partout sur terre, de sa capacité à collecter via le pollen et le nectar des doses infimes de polluants et de ce qu’elle soit facile à capturer (pour l’abeille domestique). De ce fait, le syndrome qui la touche alarme également les chercheurs.
En 2012, trois études importantes indiquent que la classe d’insecticides néonicotinoïdiques produite par la firme allemande Bayer est à l’origine de ce syndrome.

EFSA, Autorité européenne de sécurité des aliments (European Food Savety Authority)

Elevage d’abeilles, concerne l’élevage des abeilles à miel domestiques du genre Apis, principalement Apis melliferaApis cerana, et de quelques espèces, sans dard, de la race des Meliponini. par l’apiculteur.

Elevage de reines, consiste à multiplier les reines en vue de créer de nouveaux essaims ou de remplacer les reines existantes.

Emballement,  grappe d’abeilles qui serrent la reine jusqu’à l’étouffer

Enfumoir , L’enfumoir est une sorte de bidon métallique que l’apiculteur remplit de matières combustibles (comme des copeaux de bois ou de l’herbe séchée) qu’il allume pour que celles-ci se consument. En actionnant le soufflet de l’enfumoir, une bouffée de fumée est envoyée dans la ruche. La fumée a la propriété de calmer les abeilles.

Ensemencer, introduire un miel cristallisé dans un miel liquide pour en accélérer sa propre cristallisation. L’ensemencement se fait dans une proportion de 10% de miel finement cristallisé (miel de printemps de colza par exemple) avec 90% de miel d’été.

Essaim, groupement d’abeilles comportant en général une reine, des ouvrières et des mâles. On parle d’essaim naturel, lorsqu’une partie de la colonie a quitté la ruche avec la vieille reine.

Essaim artificiel (EA), c’est une technique qui  vise à multiplier les colonies. La colonie est séparée en deux, d’un côté on trouve la vieille reine et une partie des abeilles qui sont éloignée de la ruche d’origine, de l’autre les abeilles qui sont restées se sentant orpheline vont élèver une nouvelle reine.

Essaim naturel, un essaim d’abeilles sortant spontanément d’une ruche parentale pour former une nouvelle colonie. La vieille reine part avec l’essaim quelques jours avant l’émergence des reines vierges qui combattent entre elles pour le droit à continuer le processus de reproduction de la vielle colonie.

Essaim sauvageessaim dont on ne sait pas la provenance

Essaimage , c’est le fait que la reine (la vieille reine)  d’une ruche parte avec environ la moitié des abeilles de cette ruche pour former un nouvel essaim. L’essaimage se produit au milieu du printemps en mai, juin, ce qui permet à la colonie mère de se développer à nouveau et de construire la nouvelle ruche qui va constituer des provisions. Dans les semaines précédentes, plusieurs larves ont été nourries à la gelée royale pour devenir des reines. C’est l’ancienne reine qui accompagne l’essaim juste avant la naissance de celle qui la remplacera. L’essaimage est le mode naturel de reproduction et dispersion dans l’espace des colonies d’abeilles. Du fait du grand nombre d’abeilles à cette période, la phéromone roale n’est plus correctement distribuée parmi les ouvrières.

Etamine: organe mâle situé au centre de la fleur

Etirer,  fabriquer des alvéoles

Extracteur, le miel est extrait des cadres désoperculés grâce à un extracteur, c’est-à-dire une sorte de centrifugeuse. Les cadres tournent rapidement, ce qui permet d’en éjecter le miel. Il en existe des manuels ou électriques, radians (les cadres partent du centre) ou tangentiels (les cadres forment des tangentes) sur le circonférence de l’extracteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *