Lexique apicole – B


A – B – C – D – E – F – G – H – I – J – K – L– M – N – O – P – Q – R – S – T – U – V – W – X – Y – Z


Voir aussi le lexique botanique


Bac à désoperculer, Il s’agit d’un récipient, en plastique ou en inox, avec un fond perforé qui sert de tamis, qui reçoit les opercules au moment de la récolte et qui permet de laisser écouler le miel qu’ils contiennent .

Battre le rappel, des abeilles appellent celles qui sont sorties de la ruche en libérant une phéromone. Les abeille sont plantées sur ses pattes, le derrière en l’air et les ailes battant à toute vitesse.

Bee space, la règle du beep space veut que tout espace plus petit que 5 mm sera colmaté par les abeilles avec de la propolis et que tout ce qui est plus grand que 7 mm sera bouché avec de la cire. On doit cette découverte à Dzierzon, reprise ensuite par le R.P. Langstroth.

Bigoudi, petit cylindre de plastique  que l’on utilise pour protéger des cellules royales lors de l’élevage de reine.

Bourdonneuse, cas d’une ruche (ruche bourdonneuse)  dans laquelle seuls des mâles sont pondus en l’absence de la reine. Les ouvrières sont capables de pondre mais ne possèdent pas de spermathèque (en l’absence de l’inhibition par la phéromone de la reine) . Les  oeufs  pondus sont donc non fécondés et se développent alors en mâles. Un autre cas, c’est lorsque la reine ne pond plus que des œufs non fertilisés qui naturellement vont se développer en mâles, ou lorsque qui pond la reine n’a pas pu être fécondée.

Bractéeorgane feuillu sous une fleur ou une inflorescence parfois très modifié ou réduite.

Brèche, miel en rayon

Brosse à abeilles, c’est une balayette comportant des poils souples qui permettent de déplacer les abeilles doucement,  sans les blesser.

Buckfast, il s’agit d’une race d’abeilles obtenue par le croisement des sous-espèces d’abeilles Apis mellifera mellifera et Apis mellifera ligustica, créée dans l’abbaye du même nom (à Buckfastleigh, Devon), par le moine chargé de la miellerie, le frère Adam (Karl Kehrle, né en Allemagne en 1898). Il s’agissait pour lui d’améliorer la race locale décimée par la maladie de l’île de Wight (causée par la « mite trachéale » Acarapis woodi ). L’abeille Buckfast est considérée comme une excellente butineuse, propre, peu agressive et peu essaimeuse, (qualités réclamées par les apiculteurs). Son seul défaut est sa tendance à tartiner l’intérieur de la ruche de propolis et à fixer les rayons ensemble.
Elle est aujourd’hui très largement répandue dans le monde entier. Son cahier des charges nécessite une sélection continuelle, afin de cumuler le maximum de qualités des différentes races ou lignées en écartant leurs défauts.
Buckfast est une marque déposée dans plusieurs pays de l’Union européenne, dont la France depuis le 8 avril 1981 par Raymond Zimmer. La marque a été revendue (pour une somme symbolique) à Dominique Froux en décembre 1994.

Butinage, c’est dans la dernière partie de leur vie que les abeilles sortent de leur ruche pour récolter le nectar des fleurs ou le pollen. Elles doivent butiner près de 5 millions de fleurs pour produire 1 kg de miel. Au cours de sa vie l’abeille aura butiné environ 0,8 g de miel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *