Les types de miels


Le miel  – Les types de miels – La qualité du miel – La dégustation – Le miel bio


Il existe plusieurs catégories, types ou origines du miel. Les classements peuvent se faire selon la saison, l’origine géographique, les sources de nectar ou de miellat.

Tous les miels sont tonifiants, antiseptiques et cicatrisants. A ces facultés générales, chaque miel allie les vertus médicinales de la fleur dominante dont il provient. Il existe donc des miels spécifiques préconisés pour les différentes affections.

1- La saison

Miel de printemps : Miel de couleur claire, très doux au parfum subtil et délicat, butiné en majorité sur fleurs d’acacia, de buis, de romarin, de tilleul et toutes fleurs d’arbres fruitiers.

Miel d’été : Produit sur toutes les fleurs que l’on trouve en été, il réunit les saveurs et les qualités d’un grand nombre de plantes : chèvrefeuilles, lavandes, tournesols, ronciers, etc. … Délicatement parfumé, il présente des colorations allant du jaune doré au brun foncé.

2 – L’origine du nectar ou du miellat

Le miel toutes fleurs provient de la collecte de nectar d’une grande variété de fleurs et le miel monofloral est issu principalement d’une variété florale dominante.
On considère qu’un miel est monofloral s’il provient d’une seule et même variété à 80 %.
La récolte d’un miel monofloral n’est pas toujours facile : si elle ne pose pas de difficulté pour les miels de colza ou de tournesol, et dans une moindre mesure pour les miels d’acacia, de romarin, de châtaignier, de sapin ou de tilleul, elle est souvent plus aléatoire pour des miels plus rares, de serpolet ou de rhododendron, de chardon ou de framboisier.

Miel toutes fleurs ou polyfloral : Ce miel est issu de floraisons diverses, il présente des goûts, des parfums et couleurs qui changent en fonction des terroirs d’origine et des fleurs butinées. Sa couleur, varie du jaune très pâle au marron très foncé en passant par le rouge rubis. Il possède des actions diverses selon les dominantes de nectars.  Il est riche en sels minéraux : phosphore, calcium, fer, magnésium, potassium…, le miel favorise la croissance et fortifie le squelette.
Il a une très large gamme de vitamines qui facilite la digestion des autres aliments et la rétention bénéfique du calcium et du magnésium. Tout miel, est un reconstituant cardiaque et sanguin. Il tonifie le muscle cardiaque. Le second, actif sur la perméabilité des vaisseaux, favorise la circulation du myocarde.
Grâce à sa haute concentration en sucres, sa richesse en diastases et en essences aromatiques, le miel possède un certain pouvoir antiseptique : efficace pour soigner les maux de gorge, il s’oppose également à toute fermentation intestinale.
Il contient un facteur antibiotique rare, l’inhibine, qui est le principal responsable de son activité anti-microbienne. Ses acides organiques sont fébrifuges et diurétiques. L’acide formique quand à lui est stimulateur du péristaltisme intestinal. Invertases et amylases, deux enzymes du miel, expliquent ses propriétés laxatives.

Aux propriétés  générales s’ajoutent des vertus médicinales de la fleur dominante dont il provient. Il existe donc des miels spécifiques préconisés pour les différentes affections.

Les miels monofloraux:

  • Miel d’acacia
  • Miel d’arbousier
  • Miel d’aubépine
  • Miel de bourdaine
  • Miel de bruyère blanche
  • Miel de bruyère callune
  • Miel de bruyère erica
  • Miel de cerisier
  • Miel de chardon
  • Miel de châtaignier
  • Miel de chêne
  • Miel de clémentinier
  • Miel de colza
  • Miel d’eucalyptus
  • Miel de framboisier
  • Miel de houx
  • Miel de lavande maritime
  • Miel de lavande
  • Miel de lierre
  • Miel de luzerne
  • Miel de metcalfa
  • Miel de pissenlit
  • Miel de rhododendron
  • Miel de romarin
  • Miel de ronce
  • Miel de sainfoin
  • Miel de sapin
  • Miel de sarrasin
  • Miel de saule
  • Miel de serpolet
  • Miel de thym
  • Miel de tilleul
  • Miel de tournesol
  • Miel de trèfle
  • Miel de causse
  • Miel de haute montagne
  • Miel de maquis
  • Miel de montagne
  • Miel de printemps
  • Miel de forêt
  • Miel de garrigue
  • Miel de la Réunion
  • Miel de tan rouge
  • Miel de litchi
  • Miel de tulipier
  • Miel des Antilles
  • Miel de campêche
  • Miel de ti beaume
  • Miel de mangrove
  • Miel d’acoma
  • Miel d’amandier
  • Miel d’avocatier
  • Miel d’épine
  • Miel d’hysope
  • Miel d’iponéa
  • Miel d’orchidée
  • Miel de bardane
  • Miel de bourrache
  • Miel de caféier
  • Miel de caragana
  • Miel de carotte
  • Miel de cocotier
  • Miel de coriandre
  • Miel de cotonnier
  • Miel de datte
  • Miel de faux-poivrier
  • Miel de fenouil
  • Miel de mélilot
  • Miel de menthe
  • Miel de palétuvier
  • Miel de phacélie
  • Miel de pommier
  • Miel de réséda
  • Miel de soja
  • Miel de tabac

Miel d’acacia : Doux et délicat, blond et liquide, aux arômes discrets qui le rendent idéal pour les nourrissons et jeunes enfants, mais aussi pour sucrer le thé qu’il ne dénature pas. Il reste longtemps liquide. Recommandé aux diabétiques.

Miel d’arbousier : Amertume plutôt prononcée, d’une couleur très sombre qui devient marron avec le temps, le miel d’arbousier est une spécialité du sud de la France et de la Corse. Son goût est très typé, de saveurs fortes et épicées. On l’utilise en particulier dans la fabrication de certains vinaigres aromatiques.

Miel d’aubépine : Le miel d’aubépine se récolte peu en tant que tel, car, au printemps, les abeilles disposent de sources de pollen et de nectar très variées qui ne favorisent pas une production monoflorale. On le trouve dans le nord et l’ouest de la France. Le miel d’aubépine est de couleur jaune pâle à ambre et très clair à l’état solide. Son arôme est discret mais tenace. Le goût est suave et fruité perdure en bouche. La cristallisation est rapide et très fine.
Le miel d’aubépine serait bénéfique pour les personnes souffrant d’insomnies.
Antispasmodique et sédatif, recommandé contre les palpitations.

Miel de bourdaine : D’un goût assez fruité, il a une odeur délicate plus ou moins balsamique. Sa couleur va de  ambré clair, à ambré un peu roux. Sa cristallisation est fine ou liquide.Viscosité : normale. Il facilite la digestion et stimule l’appétit.

Miel de bruyère : Couleur brune foncée tirant sur le roux. Sa consistance est sirupeuse et très épaisse (quelques mois après sa récolte, il se cristallise sous forme de petits cristaux ronds qui grossissent jusqu’à atteindre 2 à 3 mm de diamètre, ce qui normal. Son odeur est très prononcée.Il a une saveur forte de caramel, un peu âpre et amère. Très riche en matières minérales. C’est un miel très particulier qui a ses inconditionnels et qui est souvent utilisé pour la fabrication du pain d’épices auquel il donne un arôme caractéristique. Il est antianémique, antirhumatismal, diurétique. Il est conseillé en cas de fatigue ou de convalescence.

Miel de carotte : Le miel de carotte est un miel rare et curieux, puisé par les ouvrières sur les fleurs de carottes. De texture à la fois crémeuse et fruitée, il est très agréable au palais. Il est riche en bouche, et un peu acidulé. On y retrouve, selon les provenances, des arômes de fruits secs, de confiture, de noix de coco…Le miel de carotte est naturellement riche en bêta-carotène, un antioxydant puissant. Il  est reconnu pour améliorer l’apparence de la peau, des cheveux et des ongles. Sa richesse en fibres facilite le transit intestinal.

Miel de Causse :
C’est un miel polyfloral, issu des fleurs sauvages des plateaux caillouteux du Causse du Lot et Tarn et Garonne; il est de couleur ambre foncée. Il est riche en oligo-éléments, notamment bore, calcium et cuivre.Il cristallise très lentement.

Miel de châtaignier : Miel très foncé restant assez longtemps liquide, très typique, généreux, d’un goût puissant et très prononcé. Légère astringente en de bouche liée à la présence de tanins. Il est recommandé dans tous les cas d’affection de la circulation veineuse. C’est aussi un bon miel pour les personnes anémiées, fatiguées, asthéniques.

Miel de chêne : Miel de miellat. De couleur brune, très sombre, ce miel est riche en oligo-éléments.Il cristallise très lentement.

Miel de lavande : Produit sous le ciel de Provence, clair à l’état liquide, il devient blanchâtre lorsqu’il cristallise. C’est un antiseptique des poumons et des bronches. Il est recommandé dans les toux quinteuses. C’est un remontant pour la faiblesse du cœur. Excellent pour les migraines et insomnies. C’est l’un des miels les plus aromatiques.

Miel de garrigue : C’est fortifiant qui améliore la tonicité.

Miel de Gâtinais : il est très nourrissant et revitalisant.

Miel de menthe : Conseillé pour les troubles digestifs.

Miel d’oranger : C’est un calmant pour les enfants, il est conseillé en cas d’insomnie.

Miel de romarin : De couleur blanche jaunâtre, avec un goût prononcé, fruité, aux arômes délicats, une odeur de foins coupés. Favorise les fonctions du foie. C’est un antispasmodique et un stimulant convenant particulièrement pour le surmenage physique et intellectuel. On l’utilise aussi contre l’asthme, l’irritation de la gorge des fumeurs. Il tonifie l’estomac, c’est un bon remontant après hépatiques et colites.

Miel de rhododendron : Il assoupli et tonifie l’épirderme, anti-rhumastimal.

Miel de ronce : Il est très conseillé en cas d’angine, d’aphte, de diarrhée. Il est tonifiant.

Miel de sapin : Miel foncé de coloration intense pouvant aller jusqu’au noir, il est conseillé en cas d’inflammation des voies respiratoires et pour les insuffisances rénales.

Miel de sarrasin : De couleur brun dense aux reflets roux.
Son odeur est corsée mais sa saveur est un équilibre entre acide et sucré, sa texture est épaisse et crémeuse. Son goût réglisse et de caramel persiste longtemps en bouche .
Le miel de sarrasin contient des minéraux réputés pour les os.  Utilisé comme ingrédient des pains d’épices, le miel de sarrasin est très recherché. C’est un tonifiant.

Miel de thym : C’est un antiseptique. Il stimule les fonctions digestives. Il est tonifiant.

Miel de tilleul : C’est un calmant qui favorise le sommeil. Il calme les maux de tête.

Miel de tournesol : Il permet de lutter contre les états fébriles.

3 – la région

– Miel de montagne : Butiné sur les prairies d’altitude avant la fauchaison, il réunit les saveurs et les qualités d’un grand nombre de plantes. Délicatement parfumé, il présente des colorations allant du jaune doré au brun foncé. C’est un miel aromatique au goût prononcé. Il est recommandé dans le traitement des maladies pulmonaires, des infections intestinales et urinaires. Sa couleur varie du clair au foncé en fonction du pourcentage de miellat de chêne et de buis.

– Le miel d’Alsace (IGP)
– Le miel de sapin d’Alsace (Label Rouge)
– Le miel de sapin des Vosges (AOC)
– Le miel de Provence (IGP)
– Le miel de lavande et le miel toutes fleurs de Provence (Label Rouge)
– Le miel de Corse (AOP)

Les commentaires sont fermés.