Hôtel à insectes


/ Abeilles et autres butineurs / Classification simplifiée des insectes butineurs / Hôtel à insectes /


Le plaisir d’avoir les autres butineurs logés dans son jardin. Ci-dessous un hôtel à insectes que j’ai construit en 2017. Le caisson central [ C ] est composé de tubes plexi transparents pour l’observation.


Les invités de l’hôtel
(Source photos: Wikipédia)

Osmia cornuta  (Osmie cornue) Il s’agit d’une abeille sauvage solitaire


Megachile, abeille solitaire, velue, très bonne pollinisatrice


Lipédoptère (Papillon). Un parfait butineur


Coccinellidae (Coccinelle). Une auxiliaire de jardin importante qui dévore les pucerons


Pemphredon, petite guêpe ressemblant à une fourmi. Elle chasse les pucerons pour nourrir ses larves


chrysididae (guêpe coucou) Appelée ainsi car elle pond ses oeufs sur des larves, ou des proies de la guêpe solitaire qui est partie chasser. Très colorée vert/bleu


Bombus (bourdon), Insecte social très important. Avec sa grande langue il butine des plantes que l’abeille domestique n’arrive pas à atteindre


Chrysope parfois appelée demoiselle aux yeux d’or. Une auxiliaire du potager. Elle peut dévorer 500 pucerons au cours de son cycle larvaire.


Forficula_auricularia (Perce-oreille) Auxiliaire du jardinier, car il consomme les insectes dits « nuisibles » ou « ravageurs » et les végétaux très mûrs ou en début de décomposition (pétales de fleurs, fruits, pêches, prunes ou abricots…, légumes, racines de plantes coupées)


Insectes xylophages – De petite taille – 5 mm. Mangeurs de bois ayant un taux d’humidité supérieur à 30 %


 Carabus auratus (Carabe) Auxiliaire du jardinier, car il consomme les parasites tels que limaces, escargots, carpocapse des pommes et des poires, les doryphores, les chrysomèles rayées du concombre mais également les vers de terre. Il saisit ses proies avec ses mandibules et leur applique une sécrétion digestive avant de les consommer.

Les commentaires sont fermés.