Etre amateur et faire de l’apiculture bio


Il s’agit d’une base de réflexion que j’ai menée sur la base d’une trentaine de ruches.

Les éléments d’analyse: Décembre 2016
Je vends mon miel à 10€ le kg (en moyenne) en conventionnel. Je l’augmenterai de 10% en label bio voire de 20%.

Il s’agit d’ordre de grandeur et non de chiffres précis en raisons de plusieurs paramètres incertains.

Le prix des organismes de certification varie de 400 euros à 600 euros par an sur la base de 30 ruches et 5 ruchers proches.

Les autres coûts:

la cire bio: 27 € le kg (20 € pour la cire conventionnelle) 2 kg par ruche: 54 € x 30 soit 1620 € la première année (10% les années suivantes), soit 162 € par an

Nourrissement: sucre bio: 48 € les 25 kg (19 euros en conventionnel): achat 100 kg: 192 € (76€ en conventionnel)

Traitement varroa: acide oxalique: 8 € (conventionnel: Apivar 30 € le pack de 5 ruches (180 €)

Récolte: 35 kg par ruche, soit 1050 kg x 10 € = 10 500 € en conventionnel

Bio + 10 % : 11 550 € soit une recette supplémentaire de 1050 €

Bio +20% : 12 600 € soit une recette supplémentaire de 2100 €

Conclusion:

Attention, la labellisation bio n’est effective que la seconde année de sa mise en oeuvre. L’opération n’est donc amortie qu’à partir de la seconde année dans les 2 cas de figure et bien sûr, elle est liée à différents paramètres (prix du marché, récolte, mortalité…). Dans l’hypothèse la moins favorable  on peut considérer qu’il faudra attendre la 3ème année.

PS : Je n’ai pas intégré ici le surplus de fiscalité liée à la hausse du revenu car elle est propre à chaque situation individuelle mais cela ne change pas fondamentalement le résultat.

Les commentaires sont fermés.