COLSON Jean-Philippe


colson-abeille-et-droit-aCOLSON Jean-Philippe – L’abeille et le droit  -(Octobre 2013)

L’auteur: Ce n’est pas dans les diverses Universités où il a enseigné le droit de l’environnement et le droit public économique (Montpellier, Rabat, Québec, Vientiane, Papeete, Fortaleza …) que Jean-Philippe Colson a rencontré ses premières abeilles, mais dans la propriété de son beau-père, viticulteur dans le Midi. Un monde nouveau s’ouvrait alors à lui. Une passion naissait. Aujourd’hui retraité, l’auteur a plus de temps pour s’y consacrer. Plus de temps également pour voir comment le droit pourrait reconnaître aux abeilles toute la place qu’elles méritent.

Diminution drastique du nombre des apiculteurs, recours accru aux pesticides, importations de miels mal ou peu contrôlées, interférences possibles des ondes avec les vols d’abeilles, succession d’autorisations administratives de mise sur le marché (AMM) de techniques ou produits dangereux pour les abeilles malgré les contentieux et les annulations répétées, année après année, de ces AMM sans cesse renouvelées… Il est temps que le droit vienne au secours des abeilles et de l’apiculture.

 

  • Broché: 247 pages
  • Editeur : Puits Fleuri (17 octobre 2013)
  • Collection : Le conseiller juridique pour tous
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2867395003
  • ISBN-13: 978-2867395000
  • Dimensions du produit: 18 x 13,4 x 1,8 cm

Mes remarques: L’auteur expose de manière claire l’ensemble des éléments juridiques dont la fiscalité,qui concernent la pratique de l’apiculture, l’apiculteur et les produits de la ruche.  A cela s’ajoute une seconde partie qui traite de la protection des abeilles face aux atteintes naturelles, aux pesticides et OGM.

2 réponses à COLSON Jean-Philippe

  1. Dalle Arnaud pour Interm'Aide Emploi dit :

    Bonjour,
    J’ai acheté très récemment votre livre « L’abeille et le droit ». Dans le paragraphe concernant les règles d’implantation de ruches, vous indiquez que pour les immeubles HLM, les terrains de sport, les écoles et d’autres équipements publics, la distance, dans la plupart des départements, est portée à 100 ml. Je souhaite avoir plus de précisions: références de textes, départements concernés… Avez-vous sur ce point des éléments que vous pourriez me communiquer?
    Très cordialement

    Arnaud DALLE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *