Cérificateur solaire

Construction du cérificateur.

L’intérêt du modèle que j’ai construit est que je peux mettre les cadres de hausse ou de ruche suspendus dans le cérificateur ou plus simplement la cire des opercules mise sur une grille.  Fonctionnement impeccable même dans le Nord-Est à Reims.

Document pdf à imprimer: cérificateur solaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9 réponses à Cérificateur solaire

  1. lemonnier dit :

    bravo je pense en construire 1 pour mon épouse apicultrice
    combien de temps pour nettoyer 9 cadres svp

  2. Nicolas dit :

    Bonjour

    Je recherche a faire un cerificateur solaire depuis quelques temps déjé et je trouve le votre magnifique.
    j’ai donc étudié vos plans et photos, je me posais les questions suivantes :
    1 ) Est ce qu’il fonctionne bien ?
    2 ) Je vois sur la photo 3 en bac au fond une sorte de grille et sur la photo 4 il semble qu’il y est un bec verseur.
    Si j’ai bien compris le fonctionnement , la cire coule dans une sorte de bac , la « grille » sert surement de retenu afin de laisser la cire liquide dans le fond du bac s’écouler en parti basse par le bec verseur , je suppose sans un moule pour avoir les pains de cire final

    • admin dit :

      Bonsoir,
      Oui il fonctionne bien (en été). La grille sert à retenir les opercules et le bec verseur permet de guider l’écoulement de la cire dans le moule de réception.
      André-Claude

  3. Christophe dit :

    bonjour,
    super et trés riche d’info votre site: merci (je consulte souvent la partie plantes méllifères!)
    j’ai une question concernant le cérificateur solaire: avez vous des photos des cadres fondus et du cérificateur en marche?
    j’ai éssayé avec le mien sur des vieux cadres de corps et il me reste beaucoup d’alvéoles qui ne fondent pas. y a t’il d’autres matière que la cire dans les cadres pondus ou la température est juste insufisante?

    merci de m’éclairer je n’ai pas trouvé d’info sur le net.
    Christophe

    • admin dit :

      Bonjour,
      Je n’ai pas de photos mais normalement ça marche bien. Par contre je chois des très belles journées d’été. Il reste un peu de matières diverses sur la grille, pollen…je passe un coup de jet d’eau pour nettoyer.
      André-Claude

  4. michel Liechtele dit :

    bonjour
    je suis en train de construire un certificateur identique au vôtre qui est fort beau , question sur les cotés vous avez mis du lamélé collé ? ou un autre bois , je n ‘arrive pas à distinguer et avez vous les cotes pour ces parties ?
    merci d’avance
    michel

  5. Talon dit :

    lorsqu’on fond des vieux cadres bien noirs, il est normal de trouver pas mal de résidus qui peuvent laisser à penser que des alvéoles n’ont pas été fondues… En fait il s’agit de la « soie » sécrétée par les larves pour faire le cocon dans lequel elles se transformeront en chrysalide qui donneront naissance à l’abeille « finie ». Il e me semble pas qu’il puisse y avoir de cellules dont la cire résiste à la chaleur à l’intérieur d’un cérificateur solaire.

    Papy-culteur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *