Butinage


Archives 2014 /Archives 2013 / Archives 2012 / Archives 2011


La production de miel français à l’arrêt –  Le Figaro – 20/10/2017 – Mathilde Golla

L’année 2017 sera «catastrophique» alertent les apiculteurs qui mettent en cause la météo et les pesticides. Ils dénoncent l’autorisation d’une nouvelle famille de produits tueurs d’abeilles.

Le miel français est en crise et l’année sera «catastrophique» alertent les apiculteurs. Plus mauvaise encore que l’an passé pourtant considérée comme la pire année de l’apiculture français avec moins de 9.000 tonnes du précieux nectar recueillis dans l’Hexagone. En seulement 20 ans, la production de miel a été divisée par trois.

La crise a été accélérée cette année par une météo dévastatrice pour les ouvrières du miel. «Les gelées tardives, les périodes de canicule qui brûlent les fleurs, les périodes de vent du nord (ont été) défavorables aux abeilles», explique Henri Clément secrétaire général et porte-parole de l’Union nationale de l’apiculture française. «Les apiculteurs ont énormément souffert de ces conditions météorologiques qui se sont ajoutées aux problèmes récurrents de l’apiculture française», a ajouté le représentant des apiculteurs en France. Les abeilles sont victimes des «pesticides, du manque de biodiversité, du frelon asiatique et aujourd’hui du changement climatique», martèle l’Union nationale de l’apiculture française….<lire la suite>


2014-inraLe déclin des abeilles – Excellente émission pédagogique – France 3
C’est pas sorcier, le magazine de la découverte et de la science.

Une explication très complète sur la vie des abeilles et le  fonctionnement d’une ruche.


La technologie au chevet des abeilles – Surfaces d’Intérêt Ecologique (SIE) –  Source: lesechos.fr – 03/02/2015- Jacques Henno – Photo Csiro

2015-02-02-abeille-technoPour mieux comprendre les comportements des abeilles, les causes de leur déclin et de faciliter le travail des apiculteurs, le Csiro, l’organisme gouvernemental australien pour la recherche scientifique, a fait attacher, début 2014, des puces RFID sur le dos de 5.000 abeilles de la région d’Hobart, en Tasmanie.
« En France, la mortalité hivernale des colonies d’abeilles atteint désormais de 20 à 30 %, alors que, pour être rentable, une exploitation apicole ne devrait pas voir plus de 10 % de ses colonies disparaître sur toute une année », constate Yves Le Conte, directeur de l’unité de recherche abeilles et environnement à l’Inra d’Avignon. La disparition des abeilles serait bien sûr une catastrophe. D’abord pour les apiculteurs. « En France, il y a entre 1 et 1,5 million de ruches déclarées ; 40.000 apiculteurs en détiennent au moins une et 3.000 d’entre eux vivent vraiment de cette activité, explique Jean-Yves Foignet, apiculteur et président de l’Institut de l’abeille. Le chiffre d’affaires de l’apiculture est évalué à 133 millions d’euros dans notre pays. » Surtout, les abeilles sont irremplaçables dans la nature. « Elles pollinisent 85 % des cultures qui constituent de la nourriture pour les humains », avertit Yves Le Conte.

Un déclin aux causes multiples
Les facteurs biologiques : 29 agents pathogènes et prédateurs de l’abeille ont été identifiés : le Varroa (un acarien), le Nosema (un champignon)… Nouvelle menace, venue d’Afrique du Sud, le petit coléoptère de la ruche (Aethina tumida) a fait son apparition en Espagne et en Italie…

Les agents chimiques : certains pesticides ou cocktails de pesticides tuent les abeilles ; d’autres désorientent celles qui butinent loin de leur ruche et qui ne peuvent alors y retourner. Sont entre autres visés le Gaucho de Bayer, et le Cruiser OSR de Syngenta.
Les facteurs environnementaux : certaines ressources alimentaires disparaissent ou s’amenuisent ; ainsi le remembrement des exploitations agricoles a entraîné une diminution du nombre de haies et de petits bois. Autre menace : une micro guêpe originaire de Chine, le cynips, introduite en France en 2005, s’attaque aux châtaigniers, sur lesquels les abeilles butinent beaucoup.


silence-des-abeillesLe silence des abeilles – National Géographique
Vidéo sur Dailymotion – 48 minutes
Enregistrement :  02/02.2012

« Le silence des abeilles » de Doug Shultz (2007) diffusé sur « National Géographic » (2008)

« Si l’abeille disparaissait du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre. » L’auteur de cette prédiction apocalyptique ? Albert Einstein ! Et depuis quelques mois, une incroyable épidémie se propage de ruche en ruche. Les abeilles s’éteignent par milliards, notamment aux Etats-Unis où se sont volatilisées entre 60 % et 90 % des butineuses.

Les scientifiques sont alarmés car 80 % des espèces végétales ont besoin des abeilles pour être fécondées. Sans elles, ni pollinisation, et pratiquement ni fruits, ni légumes. Des Etats-Unis, au sud de la France, de l’Australie à la Chine, des scientifiques mènent l’enquête et tentent d’enrayer cette disparition qui nous concerne au plus haut point.


syngena-2014-09-17

Source: www.biolaune.com/fr (17/09/2014)
En Ontario, Canada, un groupement d’apiculteurs intente une action en justice contre Syngenta et Bayer. Les pesticides commercialisés par le géants de l’agrochimie sont tenus pour responsables de l’effondrement des colonies d’abeilles.

Bayer CropScience Inc. et Syngenta, mastodontes de la biochimie sont poursuivis par des apiculteurs canadiens pour négligence liée à l’usage d’insecticides néonicotinoïdes. Ceux-ci leur réclament 450 millions de dollars canadiens (316 millions d’euros) de dommages et intérêts.
Par le biais d’un recours collectif entrepris mardi 2 septembre, Sun Parlor Honey et Munro Honey, entreprises apicoles basées en Ontario, mettent en cause la responsabilité des néonicotinoïdes commercialisés par Bayer et Syngenta dans la disparition massive des colonies et la baisse de leur production de miel, tant en termes de quantité que de qualité.
Ces pesticides, employés dans de nombreuses cultures dont celles du maïs et du soja sont suspectés de porter atteinte au système nerveux central des abeilles. Désoeuvrés, ces insectes perdent le chemin de la ruche et meurent.
La clothianidine figure parmi les insecticides visés. Selon les apiculteurs, son impact sur la croissance, la santé et la survie des colonies d’abeilles ne fait aucun doute. Ils accusent les deux géants des biotechnologies de d’avoir été négligents dans la conception, le développement et la distribution de leurs produits, estimant que les entreprises savaient ou auraient dû savoir qu’ils représentaient un risque pour les pollinisateurs.
Contactés par le journal canadien The Globe and Mail, les entreprises Bayer et Syngenta n’ont pas souhaité s’exprimer sur ce recours en justice.
Rédaction : Manon Laplace


abeille-pollinisatriceEtude réalisée au Québec sur l’impact de la pollinisation  par l’abeille domestique sur la production agricole.

– > Lien


Danse des abeilles – Bluffant !!! © Bienentanz Gesellschaft für Kommunikation mbH
danse-des-abeillesVoir – > La danse des abeilles – musée agriculture Canada – Comme elles ne peuvent pas parler, les abeilles communiquent à l’aide de danses bien particulières. Elles s’en servent pour transmettre différents messages, par exemple le besoin de former un essaim ou la direction d’une source de nourriture et la distance qui la sépare de la ruche.

danse-abeillesExplication de la danse des abeilles découverte par l’allemand Karl von Frish, médecin, puis, professeur en zoologie.
Il étudia les méthodes de communication des abeilles dont, la danse du huit ou la danse frétillante. Cette danse donne les indications de lieu et de distance d’une source de nectar ….


danse-abeilles--v-frischVoir – > Le langage des abeilles  – INA – Film muet décrivant les stratégies des abeilles qui ont trouvé une source de nourriture et avertissent les autres par des rondes en forme de 8. Des cartons explicatifs alternent avec des séquences filmées en extérieur. Cette expérience, sous la direction scientifique du docteur Karl VON FRISCH, professeur à l’université de Munich, montre le parcours d’une abeille chercheuse qui est attirée par une eau à laquelle on a ajouté du sucre.Ayant prévenu d’autres abeilles, celles-ci au retour du festin dansent à leur tout pour alerter d’autres abeilles. La danse en forme de 8 devient alors générale dans la ruche


Henri Clément – Ancien président de l’UNAF:
henri-clement-unafLes héros de la biodiversité (Dailymotion – 1:03)
Les abeilles en ville (Dailymotion – 1:20)
Vers un monde sans abeilles (Dailymotion – 1:38)
Sauvons les abeilles ((Dailymotion – 1:14)
Les abeilles, le miel et la biodiversité (Dailymotion – 0:57)
Devenir apiculteur (Dailymotion )


Insecticide: Le cruiser
cruiser– Le cruiser, tueur d’abeilles ? JT de TF1 – 15 octobre 2011
– Mobilisation des apiculteurs contre le pesticide Cruiser – Les ruches de Sophie – YouTube -14 octobre 2011

Les commentaires sont fermés.