Bonnes pratiques d’hygiène en apiculture


Implantation des ruchers / Déclarer son activité / Statuts apicoles / Identification des ruchers / Registre d’élevage / L’assurance Responsabilité Civile / l’étiquetage / La traçabilité / L’hygiène

Déclaration annuelle 


L’apiculteur produit des denrées alimentaires (miels, pollen, gelée royale, propolis, produits transformés). Il doit donc respecter les « normes d’hygiène » établies pour toutes les denrées alimentaires, afin de garantir au consommateur un aliment sain et sûr.

Ces normes sont obligatoires à partir de 30 ruches, cependant elles doivent être respectées par tous les apiculteurs, quelque soit la taille du cheptel, que la production soit ou non destinée à la consommation, afin de s’assurer de la qualité de la production.

Hygiène des locaux et du matériel

La récolte, l’extraction et la manipulation des produits alimentaires de la ruche doivent être effectués dans des conditions d’hygiène les plus strictes possibles. En particulier pour le pollen et la gelée royale qui sont des produits sensibles.

– La miellerie est un endroit sec, correctement éclairé.
– L’humidité conduit rapidement à la fermentation du miel. Il est intéressant d’avoir un espace de deshumidification des hausses récoltées et une salle d’extraction maintenue sèche.
– Les surfaces sont dures, lisses, lavables et imputrescibles.
Accès à l’eau potable chaude et froide
Nettoyage et désinfection régulière des locaux
– Respect du principe de marche en avant (un produit en cours de production ne revient pas en arrière), pour éviter de revenir en arrière et prévenir ainssi toute contamination forcée.
– Le matériel en contact avec le miel doit être de qualité alimentaire (inox ou plastique alimentaire)
– Les contenants destinés à la vente sont stockés à l’abri de toutes salissures et contaminations.
– Les produits d’entretien et matériels de nettoyage sont stockés dans une armoire fermée.
– Mise en place d’une protection contre les nuisibles
– Bonne hygiène corporelle et vestimentaire
– Equipements divers en bon état.

Sources complémentaires sur internet:
– Guide des bonnes pratiques d’hygiène en apiculture – ITSAP-Institut de l’abeille
www.itsap.asso.fr/travaux/gbph%20apiculture.php

– Guide des bonnes pratiques apicoles – L’Abeille de France n° 980 – Mai 2011

– Guide des bonnes pratiques apicoles du CARI (Belgique)
www.cari.be/medias/autres_publications/gdbpa_registre.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *