La ruche de d’Yves-Noël Carette

La ruche se trouve au fond de mon jardin fleuri où poussent plus de 800 variétés mellifères. Les abeilles sont de race locale, la ruche est de type Warré, appelé aussi ruche écologique car ce sont les abeilles elles-mêmes qui construisent les cadres.

Vue du jardin

La reine est de cette année. Actuellement les abeilles ont construit les cadres dans l’élément bas de la ruche .
Sur ces cadres couverts de cellules, la reine  pond environ à cette époque entre 1000 et 1500 oeufs par jour. Autour de ce couvain, les abeilles ouvrières stockent du pollen qu’elles ramènent dans leurs pattes arrières. Puis autour des cellules remplies de pollen, elles stockent le miel en prévision de l’hiver.

La température extérieure de ce matin 30 juillet vers 7 h n’est pas encore très élevée, 12 degrés, mais il va faire très chaud cette après-midi. Le mouvement des abeilles est encore très limité, mais cela va vite s’accentuer avec le réchauffement.

Le corps de la ruche leur est totalement réservé. Au dessus, il y a maintenant une hausse. Les abeilles ont au fil des jours rempli cette hausse de nectar, lequel deviendra du miel. C’est ce miel qui sera récolté et que vous pourrez déguster après la récolte de cet été.

Vous aurez votre propre miel personnalisé.

Cette ruche a été décorée par un artiste  (Olivier Adam)
(voir mon site: www.bz-art.org)

Vue latérale

Les abeilles dans la ruche

 

Dans la miellerie, je vais désoperculer les cadres (enlever la fine couche de cire qui protège les cellules) , puis mettre les cadres dans un extracteur. J’extrairai le miel par dégouttement, puis je le laisserai décanter pendant quelques jours. Enfin je le mettrai directement en pot, sans traitement d’aucune sorte.

 

 

 

Modifier

Les commentaires sont fermés.