PALAISEUL Jean

L’auteur: Né en 1912, Jean Palaiseul a été journaliste avant de devenir rédacteur en chef d’une agence de presse. Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur les médecines parallèles, qui ont connu un immense succès.

PALAISEUL Jean – Nos grands-mères savaient : Petit dictionnaire des plantes qui guérissent

Comment utiliser les plantes au quotidien pour en tirer le meilleur parti? Nos grand-mères le savaient, mais se sont parfois gardées de partager leurs secrets. Jean Palaiseul remédie à cette lacune et prouve que la Nature, plus que n’importe quelle chimie, peut tout soigner, du sommeil à la digestion, en passant par l’humeur. Un dictionnaire ludique, instructif et plus que jamais indispensable. BASILIC (Ocymum basilicum): Il a une action calmante et antispasmodique indéniable qui s’ajoute à ses propriétés digestives, d’où son indication en cas de nervosisme, de troubles de l’estomac et d’insomnie d’origine nerveuse, de vertiges, de migraines, d’angoisses, bref une sorte de  » tranquillisant  » naturel et non toxique.

  • Poche: 440 pages
  • Editeur : Points (11 février 2010)
  • Collection : Points

2 réponses à PALAISEUL Jean

  1. thidr dit :

    Bonjour,
    je veux ici vous apporter une information sur cet ouvrage, non une critique.
    Les lecteurs qui s’en réjouissent ont découvert ce livre et n’ont pas d’éléments de comparaison
    Malheureusement, la réédition par Laffont dans la collection Points, en 2010 je crois, est une véritable catastrophe est un modèle de censure.
    Comparez aux éditions précédentes (années 80) en Livre de Poche.
    Disparus l’aunée, l’Aspérule, la bistorte, la bourdaine, le bouillon-blanc, la bourse-à-pasteur, la bugrane, la bryone, le caille-lait, la chélidoine, la consoude, la doradille, la douce-amère, l’euphraise officinale, la ficaire, l’hysope, la joubarbe, la marrube, le mélilot, le millefeuille, la piloselle, le plantain, la potentille, la pulmonaire, le quintefeuille, la renouée, la salicaire, le scolopendre officinal, la tanaisie, la tormentille, le tussilage… Trente plantes, et pas des moindres, ôtées délibérément de l’ouvrage par l’éditeur, à l’insu et dans l’irrespect le plus complet du lectorat et, en premier lieu, de l’auteur.
    Jean Palaiseul a mis plus de dix ans à l’élaborer pour en faire un ouvrage extrêmement méritoire et les Editions Laffont l’ont élagué en deux coups de cuillère à pot selon leur bon vouloir et je ne sais quelle motivation personnelle ou influence quelconque.
    Sous cette édition, ce livre, pourtant magnifique, devient une honte et (je n’ai pas pu faire une DOUBLE re-lecture), s’il s’avère que des phrases ci et là ont également été censurées, alors ceux qui voudront s’en aider pour se soigner se mettront en danger.
    Ce livre – dans cette édition – est donc souillé et à éviter.
    Retrouvez une édition Livre de Poche : elle est fiable.

    Cordialement,

    • OTAYEK Martine dit :

      Merci pour cette information ! Les éditions « anciennes » brochées sont faciles à se procurer. Les oeuvres de Jean Palaiseul sont indispensables et sont à la portée d’un grand public. Jean Palaiseul n’est pas un gourou new age prêt à nous faire avaler n’importe quoi mais un homme lucide, intelligent, visionnaire qui prône l’écoute de son corps. Son approche de la phytothérapie, des médecines douces, de l’alimentation sont essentielles.

Répondre à OTAYEK Martine Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *