S’équiper pour l’Eco-ruche


/ Introduction / Implanter son rucher / Structure de la ruche / S’équiper / Fonctionnement de la ruche / La belle saison / La récolte / La fin de saison /


L’équipement nécessaire à l’apiculture

Ce qui intéresse les abeilles ce sont les fleurs. En temps normal, elles vivent leur vie, elles butinent .
On peut donc s’approcher d’une ruche et regarder les abeilles travailler.
Par contre il peut arriver que la situation soit parfois plus délicate. Ce peut être le cas quand on ouvre la ruche, quand il y a de l’orage ou beaucoup de vent.
Elles peuvent être calmes, moyennement énervées ou clairement agressives dans certaines situations particulières comme la récolte du miel qui peut parfois être un peu sportive.
Il faut donc se protéger car les abeilles peuvent piquer.

Elles ne piquent qu’une seule fois. Le dard en forme de hameçon leur arrache l’abdomen en cas de piqure et elles meurent.

Il convient lorsque l’on visite la ruche d’être calme, pas de brusquerie, d’éviter les chocs. Les odeurs corporelles (parfum, eau de toilette…), ne sont aussi pas les bienvenues , en effet les abeilles sont hypersensibles aux odeurs, parfums.

Pour info, étant moi-même allergique aux piqures d’abeilles, je possède une trousse « Secours » au cas où quelqu’un se ferait piquer (car moi je me protège tout le temps), qui comprend  des comprimés « antihistaminique », des comprimés « corticoïde » et en cas de réaction majeure d’oedème de Quinck (une solution auto-injectable de corticoïde) que je n’ai d’ailleurs jamais utilisée.

L’équipement :

Certains apiculteurs expérimentés travaillent sans protection particulière. Sachez qu’ils savent déjà qu’ils ne sont pas allergiques et qu’ils ont une odeur corporelle neutre qui ne dérange pas les abeilles. A éviter totalement au moins au début.

Du voile sur la tête à la vareuse jusqu’à la combinaison complète. Je préconise nettement la combinaison, cela sécurise vraiment.

 

Fournisseur local en combinaisons, vareuse bio:
Apiprotec – 8 rue de la Fosse Chenevières –  Gueux – 51390
03 26 08 46 30 ou 06 40 13 51 14

 

Balayette :
Elle permet d’écarter doucement les abeilles, d’un cadre, d’un rebord …Bien utile surtout au moment de la récolte.

 

 

Les gants , prendre des gants qui montent bien sur les avant-bras.

L’enfumoir : il est impératif. La fumée calme les abeilles, elle les repousse aussi. Il faut vraiment enfumer un peu avant d’opérer sur une ruche. Il ne s’agit pas de les enfumer totalement.

Ne pas oublier le chalumeau ou les allumettes.
De mon côté, j’utilise du carton ondulé pour une petite visite, sinon on peut prendre de la matière sèche, granules…

Le lève-cadre, impératif aussi.
Les abeilles construisent les rayons de cire dans les espaces qui font plus de 1 cm et bouchent avec la propolis les espaces qui font moins de 3 mm. Cette propolis, outre son caractère aseptisant est une véritable colle. Le lève-cadre permet de décoller tous les éléments qui sont ainsi maintenus entre eux.  La pince lève-cadre en jaune est bien utile pour la récolte, en particulier sur ce type de ruche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.